DM_Tiroir
Entrée gratuite
 
Horaires d'ouverture:
tous les jours 14.00-18.00 heures,
sauf lundi fermé
 
Le musée sera fermé du 21 décembre 2015
au 20 janvier 2016 (incl.).
 

 

Le musée

Le musée retrace les évolutions technologiques dans l'imprimerie au Luxembourg, plus particulièrement entre 1850 et 1950. L'avènement de l'imprimerie offset signifia la disparition progressive de l'impression classique (en relief) dans la production de masse, au point que cette dernière devint un objet muséal. Bien que l'on ait imprimé des livres avant Gutenberg, l'usage de caractères mobiles en alliage de plomb simplifia la production, valant à leur inventeur le titre de « Man of the Millennium » [Homme du millénaire]. Avant Gutenberg, les livres étaient des objets précieux, réservés à une petite fraction de la population, mais suite à son invention, les produits imprimés allaient jouer un rôle de plus en plus important dans les processus de démocratisation, annonçant même des révolutions ; aujourd'hui, ils font partie intégrante de notre environnement culturel.

La collection


Deux presses à genouillère, d'innombrables casses et caractères, la légendaire « Linotype » (impression mécanique), deux presses typographiques à vapeur, cinq presses à platine, des découpeuses de carton et des cousoirs pour la reliure forment le noyau de la collection. Un aspect très original est le bruitage mélodieux des machines. Papier, couleur, typographie et matériaux sont thématisés par le biais d'objets concrets dans des vitrines ; la vielle tradition du « Gautschen » est ainsi montrée par le biais d'échantillons (« Gautschbütte ») et de photographies. Bien que le musée ne donne à voir qu'un petit nombre d'imprimés, il prête ses infrastructures à la production d'éditions limitées, notamment en collaborant avec des artistes.

Carte blanche

Tout artiste graphiste peut postuler pour une « carte blanche », c'est-à-dire solliciter la possibilité d'imprimer au musée. Pendant quatre mois, tous les mercredis, les artistes retenus disposeront des presses à genouillère, à vapeur et à platine, qu'ils pourront utiliser assistés d'imprimeurs (et de typographes) volontaires. Les artistes sont libres de réaliser leurs propres travaux, en contrepartie de quoi le musée se réserve le droit de retenir deux exemplaires qui rejoindront sa collection graphique. Le musée encourage également la réalisation de « multiples » pour la boutique, par exemple sous la forme de cartes postales. Pour ce faire, les artistes pourront utiliser les matériaux mis à disposition par le musée (les matériaux particuliers devant être fournis par eux-mêmes).
Les demandes pour les périodes suivantes sont à adresser au Kulturhuef, à l'attention de Monika Jakobs : 01-04/2008 /// 05-08/2008 /// 09-12/2008. Les candidatures doivent parvenir au Kulturhuef au moins 6 semaines avant la période en question.

Cours d'impression pour petits et grands

Au programme du workshop des cours d'impression (entre autres) pour enfants et adultes sont proposés.
Pour des informations supplémentaires cliquez ici.

Visites guidées


Tout au long de l'année, le musée organise des visites guidées gratuites les dimanches et jours fériés. Par ailleurs, des visites de groupes ou des visites individuelles en semaine peuvent être organisées sur rendez-vous. Le prix de la visite guidée est de 60 EUR pour un maximum de 20 participants. La durée des visites est de 1h à 1h30.

 

LinotypeQui suis je ? LINOTYPE mod. 16, quatre magasins à matrices
Inventeur : Ottmar Mergenthaler (1854-1899), Boston (USA) 1886
Fabricant : Berliner Maschinenbau AG vorm. L. Schwartzkopff (D)
Année de construction : 1955
Production : 6.000-7.000 Lettres/h
Origine : Don de l’ Imprimerie Joseph Beffort, Bertrange (L)
Particularités : Une machine remplace 6 compositeurs à la main, crise sociale dans le métier de l’imprimerie.
Comment est-ce que je fonctionnne ? Je suis une composeuse et une fondeuse à la fois. En activant les touches du clavier les matrices (moules à fondre les caractères) glissent sur un ruban en rotation et se réu-nissent dans le collecteur (composteur). Quand la ligne de texte est achevée et relue, le toc d’entrainement transporte les matrices devant la bouche du creuset, qui injecte le plomb fondu (285°) dans les moules.

 

Qui suis je ? Presse typographique à arrêt de cylindre, Typ Accidenz N° 5, Système mouvement à cheminAccidenz No5 de fer
Inventeur : Friedrich Gottlob Koenig (1774-1833)
Fabricant : Bohn & Herber, Würzburg, (D)
Année de construction : 1900
Production : 700 feuilles/h
Format d’impression : 64 x 42 cm max.
Origine : Imprimerie Breistroff, Rumelange (L)
Prêt : Dépôt du Fonds Culturel National, Luxembourg (L)
Particularités : Première génération des machines à grande vitesse.
Comment est-ce que je fonctionnne ? Le cylindre qui emporte la feuille de papier sur la forme d’impression à plat s’arrête un moment pour remettre la feuille sur le receveur et retourne à sa position de départ pour un nouveau passage d’impression. La mise en marche se fait par une manivelle ou par une pédale. J’ai un encrage à cylindre: encrier, rouleau d’encrier, rouleau preneur, 4 rouleaux broyeurs et 2 rouleaux toucheurs, marge à main du papier.